ÉDITO

Qui sommes-nous ?

Présentation du syndicat Autolib’ et Vélib’ métropole

En 2009, dans le cadre du développement de l’offre de transport à l’échelle métropolitaine, de nombreuses collectivités dont Paris et établissements de coopération intercommunale (EPCI), se sont associés pour créer un syndicat mixte dénommé syndicat mixte Autolib’ Métropole afin d’offrir aux Franciliens un service de location de véhicules électriques en libre-service. L’exploitation du service Autolib’ a été confié à la Société Autolib’ filiale du Groupe Bolloré dans le cadre d’une délégation de service public.

Dans la continuité de la mobilité à l’échelle métropolitaine, le syndicat mixte Autolib’ Métropole a souhaité regrouper les services de location de véhicules électriques et de vélos en libre-service.  En modifiant, le 14 novembre 2016, son objet et ses statuts, le syndicat s’est transformé en syndicat mixte Autolib’ et Vélib’ Métropole.

Les élus métropolitains travaillent depuis un an à l’élaboration d’un cahier des charges pour le futur service de vélos en libre service dans  le cadre d’un dialogue compétitif dont la procédure s’est achevée le 21 mars dernier par la tenue de la CAO qui a classé en premier le groupement SMOOVENGO.

En 2011 au lancement du service Autolib’, 15 villes avaient transféré leur compétence au syndicat. A ce jour, le syndicat mixte Autolib’ et Vélib’ Métropole, présidé par Madame Marie-Pierre de la Gontrie, compte parmi ses adhérents, 101 communes dont 6 Établissements Publics Territoriaux, le département des Hauts-de-Seine et la Région Île-de-France ayant transférés leur compétence de voitures électriques en libre-service. Parmi elles, une dizaine de villes dont Paris ont aussi transféré leur compétence de vélos en libre-service, d’autres devraient suivre dans les mois qui viennent. Ce syndicat devient ainsi le premier syndicat opérationnel, de véhicules électriques en auto-partage à l’échelle métropolitaine.