Le service Vélib’ Métropole au rendez-vous

Avec 3 600 000 km parcourus la semaine du 25 mai, soit près de 10 fois la distance de la Terre à la lune, le service public Vélib’ Métropole est au rendez-vous. Alors que le pays entre dans la phase 2 de déconfinement, le service observe une fréquentation inédite et une modification significative des usages, liée notamment à la mise en place de nouveaux itinéraires cyclables.
Les 19 000 vélos sur le terrain sont très demandés, en particulier les Vélib’ à assistance électrique qui effectuent chacun 45 km par jour. Les usages se transforment :

– Les trajets et les distances parcourues sont plus longs (3,4 km en moyenne contre 2,9 km début mars) et 15% d’entre eux sont effectués entre les communes de proche couronne et Paris (12% avant le confinement)

– Les pics d’activité qui auparavant se concentraient pour l’essentiel le matin et le soir aux heures de pointe sont désormais plus étalés sur la journée avec une hausse nette dès 15h et un pic de 18h à 20h avec jusqu’à 5 prises par seconde.

– L’engouement pour les récents aménagements urbains se confirme : 33% des trajets sont effectués depuis ou vers les nouvelles pistes cyclables temporaires déployée dans les communes de la Métropole du Grand Paris. La cartographie des usages évolue ainsi, avec par exemple à Paris une fréquentation plus forte des stations situées le long des lignes 1 et 4, et globalement dans les 1er, 2ème, 3ème et 4ème arrondissements de Paris, le long des quais.

– 58% des courses sont effectuées à Vélib’ à assistance électrique, contre 52% début mars

– La part des femmes qui souscrivent un abonnement est en hausse avec désormais 49% d’abonnées (contre 40% précédemment) et elles effectuent de plus en plus de courses.

Le nombre de nouveaux abonnements et de réabonnements est logiquement à la hausse, le service dépasse les 364 000 abonnés annuels.

Parce que l’arrêt de la propagation du virus est l’affaire de tous, nos équipes sont équipés de gants, masques et de gel. La circulation dans nos ateliers a été entièrement repensée. Sur le terrain chaque station est régulièrement nettoyée (totem, bornettes et Vélib’) et les vélos sont systématiquement désinfectés lors des opérations de maintenance.
Vélib’ Métropole encourage toute sa communauté à adopter systématiquement les gestes barrière, aujourd’hui comme dans les semaines à venir pour la protection de tous :
Respecter les règles de distanciation physique, en station comme à vélo
Se laver les mains avant et après l’utilisation d’un Vélib’
Eviter de se toucher le visage, en particulier les yeux, le nez et la bouche
Éternuer dans son coude
Jeter les mouchoirs dans des poubelles plutôt que dans les paniers des Vélib’ et recourir à des mouchoirs à usage unique
Le port d’un masque grand public est recommandé dans l’espace public comme à Vélib’

Les trajets à Velib’ gratuits pour accompagner les déplacements autorisés pendant le confinement

 

Le Syndicat Autolib’ Velib’ Métropole (SAVM) annonce la gratuité des trajets* de moins d’une heure pour toutes les personnes qui sont amenées à devoir se déplacer en Métropole. Le service public Velib’ Métropole assure la continuité du service 24h/24 et 7 jours/7 pendant la période de confinement, afin que les seuls déplacements indispensables et dûment autorisés puissent être effectués.

Velib’ Métropole participe, à sa manière, à l’ensemble des efforts déployés pour endiguer l’épidémie de coronavirus en offrant une option supplémentaire de transport à celles et ceux qui assurent des services essentiels à notre quotidien.

Depuis le début du confinement le 17 mars dernier, le volume des usages a très sensiblement diminué pour s’établir à un niveau plancher de l’ordre de 15 000 courses quotidiennes (contre une moyenne autour de 85 000 sur la première quinzaine du mois de mars). Le nombre de vélos sur le terrain a été adapté en conséquence.

Parmi les déplacements, on constate une augmentation très significative de la part des trajets depuis ou à destination des principaux établissements hospitaliers. Ils représentent 20 % des déplacements. Une attention renforcée est portée à la régulation des 70 stations identifiées dans ces zones.

Velib’ Métropole rappelle que le respect des gestes barrières, comme se laver les mains, éternuer dans son coude ou ne pas laisser de mouchoirs à usage unique usagés dans les paniers des vélos partagés, reste indispensable avant et après un trajet à Velib’.

* toutes les courses à Velib’ d’une durée inférieure à une heure, réalisées aussi bien en vélo mécanique qu’en vélo à assistance électrique (VAE), sont gratuites à compter du 01/04/2020, quel que soit le type d’abonnement annuel et pendant toute la durée du confinement. Les montants correspondants à des courses d’une durée inférieure à 1 heure effectuées depuis le 17 mars et qui auraient déjà été prélevés seront remboursés. Des personnes n’étant pas abonnées au service Velib’ Métropole et devant impérativement se déplacer peuvent ainsi souscrire à un abonnement V-Libre, qui est gratuit, et bénéficier des courses offertes sur la période.

Le service public Vélib’ Métropole passe un cap déterminant

Les élus métropolitains réunis à l’occasion du Comité syndical le 19 septembre 2019 ont partagé leur satisfaction de voir le service public Vélib’ confirmer ses performances. Les résultats de cette rentrée 2019 ont en effet démontré la solidité du service Vélib’ qui a ainsi enregistré sur une journée jusqu’à 176 000 courses. Des performances qui font de Vélib’ le plus grand service public au monde de vélos partagés électriques et mécaniques.

 

55 communes du Grand Paris desservies par le service Vélib’

A ce jour, 1 334 stations sont en service sur un périmètre de 400 km2 (167 km2 pour Vélib’1), 977 à Paris et 357 dans 54 communes de la Métropole. Le nombre de vélos présents sur le terrain continue à augmenter progressivement et 19 000 Vélib’ seront disponibles pour les usagers d’ici la fin de l’année, dont plus de 30 % de vélos à assistance électrique.

 

La progression des abonnements se poursuit

Avec 245 000 abonnés au service la progression des abonnements se poursuit avec une forte accélération sur les trois premières semaines de septembre. Sur l’ensemble des abonnés Vélib’, 34 % ont un forfait V-Libre, 49 % V-Plus et 17 % V-Max. Avec ses usagers, Vélib’ Métropole a ainsi enregistré plus de 5 millions de km parcourus depuis le 1er septembre. 44 % de ces trajets ont été réalisés avec un vélo à assistance électrique. 81 % ont été réalisés sur des trajets  dans Paris et 19 % entre Paris et la proche couronne ou uniquement en proche couronne.

Sur 155 680 usagers uniques depuis le début du mois de septembre, 34 % ont été des femmes et 66 % des hommes. Le temps moyen d’une course s’est élevé à 17 minutes pour une distance moyenne de 3 km. Les Vélib’ ont en conséquence été très sollicités et  enregistrent jusqu’à 10 locations par jour pour chaque vélo électrique, 9 pour les vélos mécaniques, contre 4 au maximum pour les autres opérateurs.

 

Haut niveau d’exigence sur la qualité du service

Lors du Comité syndical, les élus ont rappelé à la société Smovengo leur exigence concernant la disponibilité et l’état des vélos dans toutes les stations du territoire métropolitain. Plusieurs indicateurs ont été mis en place par les équipes du Syndicat pour suivre cet élément clef du service. Les élus ont également demandé à la société Smovengo de poursuivre son travail pour améliorer dans sa globalité la qualité de service rendu aux usagers et mieux lutter contre les incivilités, les vols et la fraude bancaire.

Enfin, l’ensemble des élus parisiens et métropolitains ont partagé lors du Comité Syndical leur volonté de poursuivre le développement de la pratique du vélo en ville. Le service public Vélib’ a en effet démontré en cette rentrée, et notamment lors des mouvements sociaux, que Vélib’ était un moyen de transport à part entière à l’échelle du Grand Paris. Dans ce sens, les élus réfléchissent d’ores et déjà avec la Métropole du Grand Paris, co-financeur, à l’ouverture de nouvelles stations Vélib’.

 

Vélib’ : Le tribunal administratif rejette le recours déposé par JC Decaux

Le 12 octobre 2018, le Tribunal administratif de Paris a rejeté la requête déposée par la société JCDecaux qui demandait l’annulation du marché public de vélos en libre-service Vélib, conclu le 5 mai 2017 entre le Syndicat Autolib’ et Vélib Métropole et le groupement Smovengo.
Catherine Baratti-Elbaz, Présidente du Syndicat, se « félicite de cette décision claire du Tribunal administratif. C’est une bonne nouvelle pour les usagers de Vélib’ qui auraient pu être pénalisés par l’arrêt d’un service qui s’améliore de jour en jour. »

Les remboursements des abonnements ont commencé
Afin de dédommager les usagers suite aux nombreux dysfonctionnements du service Vélib’ Métropole, les élus ont voté le remboursement des abonnements de janvier jusqu’à fin août.Les premiers paiements sont intervenus en début de semaine. Pour des raisons techniques, ceux-ci seront effectués par palier durant le mois d’octobre, et feront l’objet d’un ou deux versements sur les comptes des usagers en fonction de la date à laquelle ils ont demandé leur remboursement.

Un service en progression
Au 10 octobre, 893 stations sont ouvertes. Le déploiement se poursuit avec pour objectif au moins 1 100 stations en service à la fin de l’année et 1 400 à fin mars 2019 au plus tard. Ces derniers jours, avec les améliorations continues apportées au service, les abonnés Vélib’ effectuent régulièrement plus de 50 000 courses grâce aux 10 000 vélos sur le terrain.
Les élus métropolitains restent toutefois extrêmement vigilants et surveillent de très près la correction des derniers dysfonctionnements ainsi que la finalisation de l’ouverture des 1 400 stations qui permettront à une soixantaine de communes de la Métropole de bénéficier de Vélib’.